Il a rarement fait bon d'être une femme, mais alors au XIXe siècle, c'est vraiment pas la joie. Zé parti pour la fin de vie de Georgette Thomas !